La quantité de séance(s) par semaine nécessaire à votre progression dépendra de bien des variables. Il convient donc de l’adapter à vos objectifs. En effet, un débutant n’aura pas besoin d’autant travailler qu’un compétiteur pour progresser.

Il n’est pas rare pour un début d’être courbaturé plusieurs jours suite à une séance d’initiation. Le corps n’est pas encore adapté à l’entrainement, et récupère lentement du fait du gros “choc” qu’il doit encaisser, auquel il n’est pas habitué. Peu à peu, il est plus rapide de se remettre d’un effort. Les courbatures se font moins longues, moins fréquentes. Notre corps se remet de ses émotions de plus en plus vite.

Cela nous permet d’augmenter le volume, à savoir le nombre de séances par semaine.
Généralement, voici le nombre de séances par semaine correspondant à chaque “catégorie d’athlète”
 
Quelqu’un qui s’entraine 5 fois par semaine ne sera pas nécessairement compétiteur. Certains aiment juste venir s’entrainer, voir du monde, et tout sportif ne finira pas forcement dans le rouge en fin de séance. Le niveau obtenu par un même nombre de séance(s) différera surtout selon l’intensité et la qualité de l’entrainement. Cependant il sera difficile de trouver un compétiteur sérieux qui s’entraine 2 fois par semaine.
En gardant le même barème, voici ce que vous pourrez potentiellement obtenir (en se basant sur une intensité relative élevée)
Dans un premier temps, il convient de comprendre que l’intensité relative à chacun doit être à son maximum pour chaque séances, qu’elles soit au nombre de 1, 2 ou 5 par semaine. À partir de là, on augmentera la quantité d’entrainement selon la récupération du corps.
À l’heure actuelle, de quoi êtes vous capable ? De combien de temps avez vous besoin pour ne plus avoir mal partout, et être à nouveau prêt physiquement et mentalement pour repartir à l’entrainement ? En se basant sur les réponses aux questions précédentes, vous pourrez estimer combien de séances vous êtes actuellement capable d’encaisser.
Accommodez vous à un volume quelques semaines, puis passez à l’étape suivante. Arrêtez vous au nombre de séances associées au niveau recherché. Ou bien visez toujours plus haut!
Le risque, est de vouloir sauter les étapes par une sur-motivation initiale (ou à l’impatience). Un débutant qui démarre avec 5 séances par semaine risque plus de régresser ou de se blesser (surentrainement) que de progresser. L’inverse, à savoir rester trop longtemps à un palier inférieur à nos exigences, lorsque le corps est prêt pour la suite, freinerait notre progression.
Le CrossFit repose par définition sur l’intensité. C’est le premier facteur de progression, et c’est ce qui permet un “rendement optimal” de l’entrainement. Une fois cette notion comprise, il conviendra de voir à la hausse son volume d’entrainement, basé sur ses objectifs. Cette hausse se fera par pallier, au ressenti personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *