[vc_row][vc_column][vc_column_text]CrossFit Kids rendra vos enfants en meilleure santé. Ils seront plus fort, développeront un squelette plus solide, amélioreront leurs capacités cérébrales ainsi que leur équilibre. Entre autres. Découvrez comment et par quels principes.

CrossFit a fait ses devoirs

Premièrement il faut bien retenir que le programme se base sur les recherches de nombreux professeurs, et implémente ou adapte les recommandations selon ce qui est réellement bénéfique à l’enfant et ce qui ne l’est pas. Il n’y a donc pas de hasard dans les recommandations du programme. Dans un objectif général de développement de l’enfant, chaque catégorie d’âge possède ses priorités et des types d’effort adaptés.

Dans son ensemble, l’entrainement aussi diversifié des enfants entrainera des adaptations physiques et cérébrales bénéfiques.

Un enfant plus fort

Pré School et kids, de 3 à 12 ans

jusqu’à l’âge de 12 ans, nous n’utiliserons pas ou peu de charges. Simplement dû au fait qu’en l’absence d’hormones telles que la testostérone et autres hormones de croissance qu’induira la puberté, la prise de muscle reste très limitée. Si un enfant de moins de 12 ans est plus fort chez nous qu’ailleurs, c’est principalement grâce à un développement neurologique.

• Une meilleure technique, grâce à laquelle l’enfant développera une force efficace. Imaginez un squat déséquilibré, c’est une énorme perte de force que nous corrigeons en appuyant bien sur les mécaniques parfaites.
• Un meilleur recrutement nerveux. Avoir des fibres musculaires c’est bien, savoir les recruter c’est mieux. Le recrutement d’une fibre musculaire, aussi appelé contraction musculaire, est induit par un influx nerveux du cerveau vers le muscle. Lorsqu’on a rarement fait un geste, on a tendance à mal envoyer le signal au muscle, ou à aussi en envoyer un très faible au muscle antagoniste (opposé) par soucis de coordination. Ces petits soucis seront vite résolus avec une pratique régulière des mouvements.

Bientôt l’enfant développera une force supérieure pour une même musculature, car il sera plus efficace dans ses gestes.

Teens/adolescents, de 12 à 18 ans

Vos enfants sauront donc déjà comment bouger de façon optimale avant leurs 12 ans, et tireront bénéfice du moindre muscle à leur disposition. Imaginez le résultat suite à la prise de muscle induite par les hormones de croissance et la testostérone de la puberté !
Tout le travail était jusque-là d’ordre technique, il est maintenant temps de profiter du potentiel énorme de l’enfant qui ne pourra faire que des merveilles après son développement musculaire.

C’est par ce processus qu’aux championnats du monde, catégorie 16-17 ans, une jeune fille a été capable de pousser (lors d’un jeté/jerk) 104kg au-dessus de sa tête, et un jeune homme 149kg. 99.999% des Hommes sur terre au moins en sont incapables et ne pourraient espérer le réaliser un jour avec un début de pratique sportive trop tardive, passé l’âge adulte.

[minti_button link=”https://www.crossfit-secondsouffle.com/crossfit-kids/” size=”medium” target=”_self” lightbox=”false” color=”orange” icon=””]Je veux que mon enfant soit plus fort![/minti_button]

Un squelette plus solide

La loi de Wolff établi qu’un stress important appliqué au squelette permettra un développement supplémentaire de l’ossature. La musculation possède le même principe, soumis à une charge ou une demande importante, la réponse de l’organisme sera de créer davantage de muscle dans un objectif d’adaptation à son environnement.

Par l’utilisation d’exercices dit à « charge d’impact » et pour les adolescents par l’utilisation de charges externe, les os vont s’adapter, ils se remodèleront avec le temps pour devenir plus solides et résister aux types d’efforts demandés.

Chez les jeunes avant 12 ans, on utilisera dans cet objectif principalement de l’entrainement à charge d’impact comme des rebonds, des sauts, ou de la course à pied par exemple.
Lors de la puberté, le développement squelettique bat son plein. Des plaques de croissance se créent comme jamais aux extrémités des os, et un pic de renforcement minéral a lieu. C’est le timing idéal pour une « prise de masse osseuse ». Et c’est à ce moment que CrossFit Kids incorpore quelques charges extérieures commes des haltères ou des medecin ball. Coïncidence ?

Ainsi, Le programme Kids a pour but de renforcer le squelette de vos enfants/adolescents par l’adaptation du corps à son environnement, induisant une croissance osseuse optimale.

Développement cérébral : apprentissages moteurs et neuroplasticité

Il a été prouvé que le cerveau humain est malléable, de nouveaux neurones peuvent se former et le réseau qui les relie les uns aux autres peut aussi évoluer. Ce dernier peut se développer, se restructurer, ou réduire. C’est ce qu’on appelle la neuroplasticité du cerveau.

Un 1er effet du sport sur notre cerveau est la création de nouveaux neurones suite à une séance. Ces nouveaux neurones apparaitront dans une région de l’hippocampe qui est responsable de la mémoire et de l’apprentissage.

Un 2ème effet est la liaison de ces derniers. Il faut savoir que les neurones seuls ne peuvent stocker les informations.

• Lorsqu’on apprend quelque chose de nouveau, des mouvements dans notre cas, les neurones vont s’interconnecter en créant des liaisons : c’est ce qu’on appelle l’encodage de l’information.
• C’est dans ces liaisons que réside l’information. Si vous savez faire vos lacets, c’est grâce aux connexions inter neuronales associées à cette tâche.
• Dans le cas d’une sédentarité, le cerveau se flétri car il n’a pas besoin de créer ce type de connexion ou de les maintenir. C’est ce qui explique qu’après un certain temps d’arrêt d’une activité, comme la natation, le corps ne soit plus aussi efficace techniquement parlant. Le cerveau oubli l’information en rompant les liaisons car il n’en a plus besoin.

Quand on sait que la « variation constante » est la base du CrossFit, on se doute bien que les méninges de vos enfants n’auront pas de repos ! Ces changements constants associés aux jeux le garderont si éveillé que le cerveau de vos enfants se trouvera dans un état de développement optimal.

La neuroplasticité accrue, et notamment lors d’un pic suite à une séance (20 à 30mn) pourra ainsi se transmettre à d’autres activités telles que la pratique d’un instrument de musique, ou bien l’apprentissage des nouveaux théorèmes de mathématique…

Un contrôle du corps dans l’espace : travail vestibulaire

Il est parfois compliqué chez les adultes de passer la tête en bas en position de poirier. Petite frayeur ? Difficulté à ressentir où en est son corps durant la bascule ? à ressentir son placement une fois tête en bas ? Et si vous aviez commencé dès 3 ans ?

La peur ne sera que rarement un frein à la pratique chez les enfants, il ne reste plus qu’à travailler le reste.

La sensation du corps dans l’espace est assurée par le système vestibulaire. Situé au niveau de l’oreille interne, un système très complexe indique à tout instant dans quelle position se trouve le corps dans l’espace. Allongé, sur le côté, tête en bas, droit sur les pieds etc.

On peut noter que ce type de travail permettra aussi d’améliorer la coordination, l’agilité, l’équilibre, ainsi que la précision.
Inversement, une déficience de ce système vestibulaire peut induire des troubles du mouvement et de l’apprentissage, ainsi que de l’anxiété.

Chaque séance de CrossFit Kids inclura des exercices permettant le développement de ce système. C’est un des grands intérêts de la gymnastique et d’exercices spécifiques au poids de corps. On réalisera donc des roulades avant/arrière, des roues, de la marche de l’ours, du travail sur le dos etc. On va secouer vos enfants dans tous les sens !

Conclusion

Qu’attendez-vous pour nous amener vos enfants ?

[minti_button link=”https://www.crossfit-secondsouffle.com/crossfit-kids/” size=”medium” target=”_self” lightbox=”false” color=”orange” icon=””]Découvrez notre programme CrossFit Kids[/minti_button][/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *